Sandwich comme chez Subway – vegan

Catégories RECETTES

Aujourd’hui nous vous dévoilons le résultat d’une recherche qui n’en finissait plus. La recette du sandwich subway végane parfait. Le fruit de dizaines d’essais ratés, ou imparfaits.

Pour que vous compreniez un peu notre obstination, on doit vous faire une confession hyper bizarre : pendant plusieurs années, nous avons suivi un régime un peu particulier, dont le seul principe était : zéro effort.
Je ne sais pas comment c’est arrivé, ce n’était pas dû à un emploi du temps surchargé, mais plus à un désintérêt pour la cuisine, et une aversion pour la vaisselle… Et aussi sûrement… la paresse.

À l’époque, l’ingrédient qui constituait 70% de notrealimentation, c’était le pain.
Et oui, en seulement un aller-retour chez le boulanger, pour un prix très modique, et sans avoir besoin de couverts (un couteau à la rigueur) on avait notre dîner (ou déjeuner, ou petit déjeuner, ou goûter).

En toute logique, les viennoiseries sont devenues la seconde majeure partie de notre alimentation.

Le tout était agrémenté de beurre, de fromage ou encore, lorsque même la boulangerie nous paraissait trop loin, notre péché mignon les céréales spécial K au chocolat. Voilà, 3 ou 4 années de nourriture résumées en 3 phrases.Vous devez vous dire, qu’au niveau de l’équilibre alimentaire, c’est vraiment pas terrible, voire horrible, et on est d’accord ! Bien qu’assez ironiquement, à l’époque tout le monde s’en fichait pas mal qu’on consomme assez de calcium ou de protéines.

Mais heureusement, à deux minutes d’où nous habitions, il y avait un restaurant Subway, et pendant très longtemps, notre seule dose de légumes est venue de ce restaurant, et de ses délicieux sandwichs que l’on dégustait 3 ou 4 fois par semaine ou plus.Depuis cette période, on habite plus à coté d’un Subway, et SURTOUT, on est devenues véganes.

Le début a été un peu compliqué, comme on n’y connaissait vraiment rien en cuisine, (sans exagérer, personnellement je ne savais meme pas ce qu’était le « houmous » ou le « guacamole »…). Donc pendant quelques mois on s’est contenté de pain nature et de « trucs » qu’on trouvait en grande surface. De toute façon, comme on passait énormément de temps à se renseigner sur l’élevage, les abattoirs, et toutes les horreurs qui vont avec, bah on avait pas très faim.
Avec tout ce qu’on a appris au cours de ces recherches, on a voulu essayer de changer les choses, on a commencé à parler du véganisme, à essayer de discuter, d’informer, autour de nous, avec un succès très très mitigé. On finissait par être sur le banc des accusés, nous qui ne faisions pas du tout attention à notre alimentation, et on ne nous prenait pas du tout au sérieux.
On a réalisé que pour qu’on commence à nous écouter, il fallait qu’on montre l’exemple, qu’on montre que c’était possible de très très bien manger, et même de bien mieux manger en étant véganes. En espérant qu’un jour, personne ne dise plus que les plats véganes ne sont pas bons, qu’ils ne pourraient pas vivre sans fromage, qu’un burger sans viande n’est pas un burger, ni faire des blagues sur le fait qu’on mange de l’herbe et des graines.
C’est donc contraintes et forcées, qu’on s’est mises à la cuisine !
On a donc commencé des essais qui se soldaient le plus souvent par des échecs voire des catastrophes (on se lançait sans recette et avec de grandes espérances), mais comme nos papilles gustatives n’étaient pas vraiment développées, c’était passable. Au fil des essais sont venues les premières réussites, et une fois qu’on a atteint un niveau de cuisine acceptable, on s’est lancées dans le grand projet de véganiser des plats qu’on aimait manger.

Pour ce projet on a commencé à remplir un carnet d’idées de recettes, des tentatives et leur résultat.

On a fait des crêpes, des tartes, des curry, des gratins, des pains au chocolat, des pâtisseries, des brioches, croissants, du fromage et en ce moment on tombe dans le côté sombre de la nourriture végane : la junk-food. (Burgers, pizzas, sandwichs à presque tous les repas, pas cool :/)

Parmi les idées se trouvait la recherche de la recette du sandwich Subway à la sauce Southwest parfait, végane cela va sans dire, mais aussi entièrement maison.Ça peut paraitre un peu loufoque, je suis pas sûre que vous l’ayez déjà goûté, mais pour nous elle représente des années de malbouffe et des journées avec parfois 2 sub 30 dans la journée (ne pas reproduire chez vous).

Le sandwich qu’on commandait était toujours le meme : pain italien, steak végétarien ou poulet tikka, double fromage, salade, tomates, poivrons, oignons et sauce southwest, ne pas hésiter à redemander de la sauce jusqu’à ce que tous les légumes soient recouverts.

Mais n’essayez pas, faites plutôt notre recette végane !!!

Je vous préviens, ça demande du temps pour tout faire, mais vous pouvez très bien piocher dans les recettes, faire juste le pain ou la sauce southwest, et mettre d’autres choses, enfin bref c’est comme chez Subway, vous mettez ce que vous voulez !

Il a fallu trouver une recette pour le pain pour qu’il soit aussi moelleux que celui de Subway, le poulet qui a été remplacé par les émincés de soja et blé de Céréal ou de Vegan Deli, et faire un fromage vegan qui soit bien fondant. Le plus compliqué a été de trouver l’équivalent vegan de la sauce Southwest. Les recettes qui se trouvaient sur internet n’étant pas du tout satisfaisantes, il a fallu tâtonner et tester.

Mais après de très nombreux essais, la quête de la sauce southwest vegan parfaite a enfin portée ses fruits, et on l’a même améliorée, on l’a faite un peu plus épaisse et moins liquide.
Point positif : notre subway se mange un peu plus proprement.
Point négatif : vous aurez moins de sauce à racler sur le papier avec la dernière bouchée de votre sandwich.
Il est possible de manger vegan dans les restaurants Subway, mais alors il faut se contenter d’un sandwich crudités (le steak végétarien n’est pas végétaLien ni la sauce Southwest…) 
R E C E T T E
de pain pour sandwich subway 
Pour 4 pains
– 220 g de farine de blé
– 3 cs de farine de maïs
– 1 cc de levure boulangère sèche
– 1/2 cc de sel
– 1cc de sucre
– 100 mL d’eau tiède
– 25 g d’huile de coco désodorisée
– 2 cs d’huile d’olive
– 1 cs de sirop d’érable
– 3 cs de lait de noisette
– 2 cs d’oignon séché
D’abord faire fondre l’huile de coco désodorisée, une fois qu’elle est fondue, lui ajouter les deux cuillères à soupe d’huile et bien mélanger. Mettre au frais.
Dans un bol verser l’eau tiède, le sucre et la levure. Mélanger et attendre 10 minutes.
Dans le bol du batteur mélanger la fariné de blé, de maïs et le sel, et ajouter l’huile de coco désodorisée et l’huile d’olive (le mélange doit avoir refroidi, mais n’avoir pas encore solidifié, comme du beurre mou). Pétrir l’ensemble.
Ajouter l’eau et le levure. Pétrir pendant quelques minutes (j’utilise mon batteur avec les embouts crochets).
Couvrir et laisser lever pendant 45 minutes.
Diviser la pâte en 4 patrons, les rouler en boudin, les disposer sur du papier sulfurisé et laisser lever sous un torchon pendant 1h.
Avec la lame d’un couteau, faire 3 entailles dans la pâte. Puis faire un mélange avec le sirop d’érable et le lait de noisette et les badigeonner. Puis les parsemer d’oignon déshydraté.
Mettre au four à 200°C pendant 10-15 minutes, les enlever du four quand ils sont dorés.

Laisser refroidir avant d’utiliser.

R E C E T T E
du « poulet » Tikka
– 1 paquet entier émincés de soja et blé de la marque Céréal ou Vegan Deli
– 1 cs d’huile d’olive
– 1 cs de sauce soja
– 1 cs de sirop d’agave
– 1cc de curry
– 1cc de paprika
– 1 cc de cumin
– 1cc de gingembre
Faire mariner les émincés pendant 30 minutes, avec tous les autre ingrédients, en les mélangeant de temps en temps. Puis les faire griller dans une poêle bien chaude.
R E C E T T E
pour le « fromage »

J’utilise le fromage à raclette de cette recette, sans la bière à remplacer par de l’eau.Pour cette recette, au lieu de mettre au four, mettre le fromage dans une casserole sur un feu doux en mélangeant bien jusqu’à obtenir une texture que vous pourrez étaler sur le « poulet ».

R E C E T TE
de la sauce Southwest

Ici un ingrédient qu’on ne trouve pas facilement, le chipotle, vous pouvez vous en procurer sur Amazon, des déshydratés en sachet.
– 4-5 cs d’huile de pépin de raisins
– 4-5 cs d’eau
– 2-3 cs de crème de soja
– 1/5 d’avocat mur
– 1 cc ail
– 1 cc paprika
– 1 cc persil surgelé
– 1/3 cc sel
– 1/6 de chipotle réhydraté
– 1 et 1/2 cc concentré de tomate
Tout mixer jusqu’à ce que la sauce soit parfaitement lisse.

 

Et pour l’assemblage du sandwich subway parfait :
Couper les pains en deux sur leur longueur, disposer les émincés sur le bas, faire couler du fromage dessus. Ajouter des oignons rouges, des poivrons, des tomates et de la salade coupés en lamelle. Ajouter autant de sauce que vous le souhaitez.
Déguster.

1 commentaire sur “Sandwich comme chez Subway – vegan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *